CAP Petite Enfance : de nombreux débouchés possibles

0
194

Travailler dans le secteur de la petite enfance est une noble mission, mais elle a également son lot d’exigences. Certes, il existe plusieurs métiers de la petite enfance qui sont ouverts à différents profils de travailleurs. Cependant, il faut également justifier d’une qualification adaptée. Si vous avez opté pour ce parcours et que vous avez pu obtenir un CAP AEPE, il est possible de commencer votre aventure auprès des enfants. Plusieurs débouchés se présentent à vous après votre CAP AEPE. Le point ici !

Les métiers de la petite enfance qui sont réglementés

Les métiers de la petite enfance réglementés sont ceux directement accessibles après l’obtention d’un CAP AEPE. Autrement dit, vous n’avez pas besoin de suivre une formation complémentaire pour exercer ces métiers auprès des bébés et des jeunes enfants. Le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (ou AEPE), approuvé par l’État, est la seule qualification requise pour le professionnel qui désire servir la petite enfance.

Pour précision, le CAP Petite Enfance atteste du fait que vous avez le savoir-faire et les compétences nécessaires pour remplir à bon escient les missions qui vous seront confiées dans l’exercice de votre fonction. Au nombre des débouchés directs liés à ce diplôme d’État, on a l’agent de crèche et l’auxiliaire parentale. Chacun de ces métiers a ses spécificités.

1. Agent de crèche

Vous pouvez devenir agent de crèche directement après votre CAP AEPE. L’agent de crèche (aussi appeler animateur petite enfance ou agent d’animation) est très recherché dans l’Hexagone. En effet, ces travailleurs sont des auxiliaires, des aides qui apportent leur expertise et expérience quant à la gestion de la petite enfance dans les crèches.

Pour précision, les crèches sont, en quelques mots, un mode de garde des bébés et des petits enfants (généralement de moins de trois ans). Le service est très prisé en ce sens qu’il apporte une aide aux parents, notamment ceux qui travaillent pendant la journée.

Outre les crèches, l’animateur petite enfance peut aussi servir dans d’autres structures spécialisées dans l’accueil de la petite enfance. Il peut s’agir des haltes-garderies ou des établissements de santé recevant la petite enfance. Pour être recruté dans l’une de ces structures, en qualité d’agent de crèche, vous pouvez passer par une société privée ou par la collectivité territoriale.

Dans le dernier cas, c’est le maire ou le conseiller général qui propose, à l’établissement concerné, le travailleur dont le profil est le plus adapté. Il faut également dire que le métier d’auxiliaire de crèche, accessible directement après le CAP AEPE, est un bon moyen de marquer le début de votre carrière. Vous pourrez alors accéder à une évolution de carrière avec le temps.

2. Auxiliaire parentale

Le CAP AEPE vous donne aussi le droit d’exercer le métier d’auxiliaire parentale sans aucune formation spécifique. Il faut noter que ce métier est plus récent que le précédent, mais il n’est pas moins demandé. Le rôle de l’auxiliaire parentale est d’assister les parents de bébés ou de petits enfants dans leur quotidien.

Le travailleur intervient directement au domicile des parents et ses horaires sont décidés par ces derniers. Généralement, les auxiliaires parentales sont plus sollicitées lors des vacances scolaires ou les week-ends. Leur rôle, c’est d’aider les parents à bien éduquer les enfants et à initier, avec eux, des activités facilitant leur éveil.

L’auxiliaire parentale peut travailler avec plusieurs familles à la fois ou avec une seule. Dans le cadre d’une garde partagée de l’enfant, le travailleur peut accompagner l’enfant au cours de ses déplacements. Ses missions prennent en compte, la surveillance et l’assurance du bien-être aussi bien physique que moral des enfants qui lui sont confiés.

Il s’assure de la propreté de l’enfant, de sa sécurité, et peut même préparer le repas de ce dernier. Il est, en quelque sorte, « le parent de remplacement » de l’enfant lorsque ses parents ne sont pas présents ou disponibles. L’autre appellation de l’auxiliaire parentale, c’est : « garde d’enfants à domicile ».

Les métiers accessibles après le CAP AEPE et qui ne sont pas réglementés

Contrairement aux métiers réglementés par l’État, il en existe d’autres que vous pourrez aussi exercer après le CAP AEPE. Toutefois, l’exigence, c’est de compléter votre formation initiale par une autre plus spécifique et adaptée au métier choisi.

La profession de l’assistante maternelle est à citer sur cette liste. En effet, outre le CAP petite enfance, vous devrez obtenir un agrément du Conseil départemental et suivre une formation de 120 heures avant de prétendre à ce métier. Cependant, l’avantage est que le diplôme du CAP AEPE vous dispense du Domaine 1 et 2 de la formation complémentaire.

À défaut d’être assistante maternelle, vous pouvez également devenir ATSEM. L’Agent Territorial spécialisé des écoles maternelles sera chargé d’assister les enseignants. Pour ce métier, il faut passer un concours d’ATSEM après votre formation CAP AEPE.

Enfin, le métier d’auxiliaire de puériculture est accessible aux titulaires du CAP AEPE à condition qu’ils suivent aussi une formation en Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (IFAP). Après un tel apprentissage, vous aurez le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). La dernière étape pour vous faire recruter en tant qu’auxiliaire de puériculture, c’est de déposer un dossier sur Parcoursup et de passer un entretien oral.