Comment fait-on pour ouvrir une crèche ?

0
173

La crèche demeure le mode de garde préféré des parents. Face au besoin sans cesse grandissant dans ce secteur, plusieurs personnes flairent la bonne affaire. Elles souhaitent installer leur propre crèche. Officiellement, la règlementation n’impose pas des compétences spécifiques. Mais, vous devez prendre conscience de la portée de la mission de votre entreprise. La gestion de la petite enfance représente une tâche fondamentale. Par ailleurs, vous devez préparer techniquement et financièrement votre projet. Enfin, assurez-vous d’accomplir les formalités administratives prévues par la loi.

Faire l’inventaire de vos compétences

Le secteur de la crèche reste très actif avec une demande en forte hausse. Cela ne constitue pas une raison suffisante pour vous lancer dans une telle aventure. La crèche figure au nombre des entreprises spécifiques. Ce type de société prend en charge l’éveil des enfants. Cela leur confère une grande responsabilité. Vous devez en prendre conscience. En conséquence, fondez vos choix sur des convictions plutôt que sur l’appât du gain. L’ouverture d’une crèche nécessite une certaine passion pour les enfants. Vous devez baser votre décision sur une motivation suffisante. De plus, ce choix doit être en adéquation avec vos objectifs professionnels. Objectivement, vous devez vous assurer que ce travail correspond à votre ambition. La prise en compte de ces paramètres se révèlera déterminante lors de la mise en œuvre de votre projet. En effet, les parents ne vous confieront pas leurs enfants sans qu’ils ne remarquent l’efficacité de votre prise en charge. Enfin, vous devez disposer des compétences requises pour la bonne gestion d’une entreprise.

Proposer un projet original

La réussite d’une nouvelle société dépend en grande partie des innovations qu’elle prône. Plusieurs crèches existent certainement déjà dans votre ville ou région. Pour espérer vous imposer dans un tel environnement, vous devez monter un projet novateur qui démarquera votre crèche des autres. Vous pouvez, par exemple, choisir de recruter des employés spécialisés pour un meilleur suivi des enfants de votre futur centre. Assurez-vous de proposer une offre originale aux parents des enfants. Pour trouver des pistes de solutions inédites, considérez surtout les points faibles des crèches existantes dans votre localité. Dès que vous avez identifié votre « solution-miracle », prenez suffisamment le temps de communiquer autour de cette idée ou du service additionnel que vous proposez. Les parents apprécieront la pertinence de vos arguments pour vous faire confiance. N’avancez donc pas des idées sans les avoir mûrement étudiées.

Par ailleurs, analysez la possibilité d’adhérer à un réseau existant. Dans ce cas, vous profitez de la renommée d’une structure reconnue. Cette dernière mettra à votre disposition ses stratégies de communication, son expérience dans le domaine. Elle pourra organiser pour vous des séances de formation, des séminaires d’échanges de pratiques, des rencontres de convivialité, etc. Une telle option vous simplifie la tâche. Toutefois, vous pouvez vous engager seul et vous doter des moyens humains, financiers et matériels pour réussir.

Une étude préalable du marché

Pour espérer survivre dans cet univers concurrentiel, vous avez l’obligation de maitriser le secteur d’activité. Cela passe par la connaissance des autres crèches de votre localité. Vous enquêtez sur leurs prestations, leurs points forts et faibles. Ensuite, vous vous intéressez à la clientèle. Vous étudiez les comportements (profils, habitudes, etc.) des parents d’enfants. Vous collectez les tarifs pratiqués dans la zone et l’appréciation des parents. Vous en profitez pour évaluer leur niveau de satisfaction. Sur la base de leurs besoins et des points faibles de vos potentiels concurrents, vous proposez des services novateurs susceptibles d’attirer et de fidéliser des clients. Les données de cette enquête vous permettront également d’identifier l’emplacement idéal pour votre projet.

Choisir une zone géographique et un local

Pour la réussite de votre projet, vous devez accorder une importance particulière au choix du site de votre structure. Plusieurs critères vous aideront à retenir une zone idéale :
  • Optez pour une localité fréquentée par de nombreux parents d’enfants ;
  • Il doit être facile d’accès afin que les clients puissent aisément passer déposer ou récupérer leur progéniture ;
  • Choisissez de préférence un siège à proximité d’une voie fréquentée ;
  • Votre société profitera de son voisinage avec des commerces, cinémas, stades, centres administratifs ;
  • Vous simplifierez également la tâche aux parents en installant votre crèche dans un lieu proche d’un parking et d’une station de transport en commun.

Après le choix de la zone géographique, vous recherchez le site qui hébergera votre crèche. Il doit répondre à des exigences de sécurité et d’hygiène. Retenez un cadre dont la configuration séduit les parents et les rassure. Prévoyez de l’aménager et de le décorer. Il doit être spacieux afin d’accueillir les matériels indispensables au niveau des crèches ainsi que l’effectif d’enfants que vous avez planifié.

La rédaction de votre business plan

Ce document vous permet de consigner par écrit l’ensemble des conclusions issues des étapes préalables. Vous y ressortez les aspects originaux de vos offres. Il sert généralement à prouver à votre banquier la faisabilité de votre projet. Le business plan met également en avant le plan de financement, le budget de trésorerie, le bilan prévisionnel et le compte de résultat prévisionnel. Ces différents éléments vous permettent de confirmer la rentabilité de votre projet. Élaborez-les donc avec soin.

Assurez-vous de concevoir un business plan réaliste qui prend en compte la conjoncture économique. Évaluez systématiquement avec précision l’ensemble des besoins. À travers les services que vous offrez, les parents déterminent le standing de votre établissement. N’omettez rien pour montrer votre implication dans le domaine. Cela participera à la réussite de votre projet. N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un expert pour vous aider à réaliser un business plan correct et convaincant. Ce document s’élabore avec soin et efficacité. Cela y va de votre crédibilité et du sérieux de l’entreprise que vous comptez mettre en place.

Retenir un statut juridique

Pour ouvrir une crèche, trois alternatives s’offrent à vous en matière de statut juridique.

La société à responsabilité limitée (SARL)

Pour créer ce type de structure, vous devez vous trouver un associé en plus de vous-même. Avec ce choix, vous mettez en place une personne morale. Cela vous préserve en cas de faillite. En effet, vous ne rembourserez aux créanciers que le montant de votre SARL. Néanmoins, les bénéfices d’une telle structure subissent l’imposition sur les sociétés.

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Cette société fonctionne de la même manière qu’une SARL, à la différence que vous demeurez le seul associé.

La société par actions simplifiées (SAS)

Sa création exige l’élaboration des statuts. Elle se démarque d’une SARL sur de nombreux points. Contrairement à une SARL, la gestion de cette structure incombe à un ou plusieurs gérants qui bénéficient d’une rémunération. Par ailleurs, vous paierez moins de charges sociales sur votre salaire comparativement au montant imputé dans le cas d’une SARL. Enfin, les dividendes versés dans le cadre d’une SAS ne supportent pas de cotisations sociales.

Accomplir les démarches administratives

Après le choix du statut juridique de votre crèche, vous vous rendez au centre de formalités des entreprises pour effectuer l’ensemble des exigences prévues par la loi pour la création d’une société. Cette structure transfère votre dossier au greffe du tribunal de commerce après la vérification des pièces. Ce dernier vous délivre un extrait de Kbis de votre crèche. Vous récupérez également votre numéro SIREN.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici