Comment préparer son bébé à la vie qui l’attend ?

0
296

Toutes les femmes rêvent du meilleur pour leur enfant. Il est donc normal sinon nécessaire, de mettre en œuvre tous les moyens possibles et imaginables pour faire de ce rêve une réalité. Afin de l’aider au mieux à bien appréhender le monde, j’ai donc développé ma stratégie pour amener mon bébé à croquer la vie à pleines dents !

Une nouvelle routine

Lorsque j’ai découvert que j’étais enceinte, j’ai eu un pique d’excitation. Cette nouvelle formidable a totalement changé ma vie. J’ai immédiatement décidé de changer mes habitudes et de me donner à fond dans ma nouvelle mission de super-maman. Une nouvelle routine s’imposait désormais ; je devais préparer la venue de mon futur bébé. La première décision que j’ai prise dans cet objectif fut d’appliquer à cent pour cent l’expression « un esprit sain dans un corps sain ».

Mon bien-être est devenu ma priorité et j’ai pris du plaisir à prendre soin de moi à coups de massages, de bons repas et de yoga.

J’ai opté pour une meilleure alimentation avec des repas équilibrés bons pour moi et pour mon bébé. Par ailleurs, ma playlist s’est vue chambouler avec l’intégration d’une nouvelle variété de musique sélectionnée rien que pour mon trésor.

 

En effet, j’ai commencé dès mon troisième mois de grossesse à faire écouter à mon bébé, une musique spéciale. La musique classique en général et celle de Mozart en particulier est reconnue pour les effets incroyables qu’elle peut avoir sur le développement du fœtus. J’écoutais donc de manière régulière cette musique en allumant la chaîne hifi et parfois je posais un casque sur mon ventre pour qu’elle soit directement en communion avec mon bébé.

La musique, en plus de son action calmante, stimule le développement de l’appareil auditif du bébé et de son cerveau en général.

Grâce à une bonne gestion des ondes et de la fréquence, elle lui permet une fois né, de mieux gérer ses émotions et de créer une communication détendue avec son entourage et son environnement.

Cette musique classique et spécialement celle de Mozart ou de Vivaldi est aussi susceptible de jouer chez l’enfant, un rôle de déclencheur de talent. Autrement dit, elle pourrait éveiller chez lui des capacités de musicien de génie. Par ailleurs, j’ai également usé de ma voix comme stimulant pour mon bébé. Cette pratique qui renforce le lien intime avec l’enfant lui permet d’être apaisé et de se sentir en sécurité.

J’ai assimilé à ces effets, ceux de la lecture. Je lui faisais régulièrement de la lecture d’ouvrages poétiques et de livres pour enfants sur lesquels son intérêt pourrait être porté plus tard grâce à cette stimulation.

Une nouvelle vie

La naissance de mon trésor a une fois de plus chamboulé mon existence. Il était enfin là et ma mission de super-maman prenait une nouvelle tournure. Pour renforcer ce lien que nous avions créé et entretenu durant toute la grossesse, j’ai favorisé la pratique de l’allaitement maternel naturel. Allaiter mon bébé avait pour but non seulement de lui procurer une certaine aise liée à mon contact, mais aussi de poursuivre les stimulations lui permettant de développer son QI.

Étant la suite naturelle de la grossesse, l’allaitement maternel favorise la croissance du bébé et diminue les risques sanitaires que peut provoquer le contact précoce de tétines, biberons et autres. C’est un moyen sûr et écologique d’alimenter mon bébé tout en en contribuant à ma santé et mon bien-être. Ayant durant toute ma grossesse, veillé à stimuler son intelligence musicale, j’ai continué sur ma lancée en abordant cette fois le côté linguistique.

Je lui faisais de la lecture de façon plus régulière, afin de l’accoutumer à certains mots et éveiller chez lui ses premières paroles.

Les effets de la musique sur lui étaient déjà perceptibles à sa façon calme et rythmée d’aborder le monde autour de lui et les personnes qu’il commençait à côtoyer.

En outre, j’ai commencé à lui administrer suivant les conseils du pédiatre, des massages doux et tonifiants, destinés à encourager son intelligence corporelle et kinesthésique.
Cette pratique favorise chez l’enfant qui grandit une certaine aisance à pratiquer un sport et à se sentir bien dans son corps.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici