Quel régime alimentaire doit avoir une femme enceinte ?

0
400

Lorsqu’une femme tombe enceinte, plusieurs processus se mettent en marche à l’intérieur de son organisme. Tous ces processus de formation du fœtus qui sera plus tard le petit bout de chou ont besoin d’énergie. Et cette énergie se trouve dans les aliments. Entre la date de la fécondation et le 3ème mois de grossesse, la femme aura tendance à manger davantage que d’habitude. Mais, cela ne sera pas une raison pour ingurgiter tout ce qui tombe sous la main. Voici dans les lignes qui suivent, quelques exemples de diètes que doit adopter une femme en état pour donner assez d’énergie à la formation complète du fœtus.

Un régime alimentaire bien spécial

Bien que chaque femme soit différente et les corps réagissent différemment selon chaque personne, il est primordial qu’au cours de la grossesse, la future maman prenne mieux soin d’elle et surtout de son alimentation. Selon les gynécologues et les obstétriciens, le régime alimentaire recommandé aux femmes enceintes doit lui apporter les éléments essentiels que sont :

  • Le calcium ;
  • L’acide folique ;
  • Les protéines ;
  • Le fer ;
  • Les glucides ;
  • Les lipides;
  • Les produits laitiers ;
  • Les fruits maigres.

Le calcium

C’est le minéral le plus utilisé pour la formation des os et des dents du bébé. Il est donc primordial que la femme enceinte en consomme suffisamment pour répondre aux besoins de formation de son bébé. En moyenne, l’organisme d’une femme enceinte a besoin d’un apport quotidien en calcium de 1 000 milligrammes de calcium. Elle peut trouver cette ressource alimentaire dans divers aliments tels que le lait, le saumon, les sardines, certains légumes-feuilles (bok choy, chou frisé), les aliments enrichis de calcium.

L’acide folique

Encore connu sous le nom de folate, l’acide folique est une vitamine B essentielle qui permet de prévenir les anomalies congénitales liées à la bonne formation du système nerveux central du bébé. Il s’agit principalement du cerveau et de la moelle épinière. Ces anomalies sont appelées des « anomalies du tube neural ». Les sources alimentaires capables de donner la quantité suffisante sont les haricots, les agrumes, les légumes verts à feuilles, les pains ou pâtes, les céréales enrichies.

Les protéines

Les protéines sont décrites comme étant des aliments bâtisseurs. Elles sont essentielles à la formation des organes tels que le cerveau et le cœur. Elles se retrouvent dans la majorité des aliments, mais en plus grande proportion dans la viande, le poisson, les œufs, les pois secs, les noix, le haricot…

Le fer

C’est également un minéral très important pour la formation du fœtus. En effet, ce minéral, avec un besoin quotidien de 27 milligrammes par jour, aide l’organisme à produire plus de sang. C’est un processus important dans la fourniture d’oxygène au bébé. Le déficit de fer au cours de la grossesse peut entrainer la fatigue au niveau de la future maman, mais également augmenter les risques d’infection.

Pour donc en consommer, il faut se référer à une bonne source de vitamine C et d’aliments enrichis en fer. Les aliments contenant plus de fer sont le haricot sec et pois, les céréales enrichies en fer, le poisson, la volaille.  

Les glucides

Au cours de la grossesse, le métabolisme des glucides n’est clairement plus le même. Bien que le glucose soit très important pour les tissus fœtaux, il est primordial que la femme en état de grossesse privilégie la consommation des sucres lents. De plus, il faut que cela soit réparti sur tous les repas de la journée ; un peu plus au petit déjeuner à cause des risques élevés d’hypoglycémie après le jeûne nocturne.

Les lipides

Au-delà de la contribution des lipides en apport énergétique, les acides gras qu’ils contiennent sont également essentiels pour le fœtus. Parmi ces acides gras essentiels, il y a par exemple le DHA qui est un acide gras de la famille des oméga3. C’est un acide gras utile au bon développement du cerveau de l’enfant. Consommer du DHA au cours de la grossesse serait donc très bon pour le développement mental et physique de l’enfant.

Le DHA se retrouve dans les aliments comme le saumon, la morue, les huiles de poisson, le maquereau.

Les produits laitiers

Ils doivent également faire partie du régime alimentaire de la femme enceinte, car essentiels à la bonne croissance du bébé. Ces aliments sont de très bonnes sources de protéines, de calcium et de vitamines D. Ces aliments se trouvent essentiellement dans le yogourt, le lait et le fromage.

Les fruits maigres

Il s’agit essentiellement des fruits, car ils apportent aussi de la protéine végétale, utile à la croissance du bébé. La femme enceinte doit consommer assez de fruits et légumes, en particulier à partir du 2ème et du 3ème trimestre de grossesse. La raison est que les fruits sont riches en fibres, vitamines et minéraux.

Tous les aliments énumérés ci-dessus sont certes conseillés pour l’alimentation de la femme enceinte. Mais il faut également respecter les règles de dose et de qualité.

BON À SAVOIR : DIÈTE DE LA FEMME PAR TRIMESTRE

Le premier trimestre est primordial, car c’est en ce moment que se forment le cœur et le cerveau. Le système circulatoire se met en place. Il faudra donc consommer assez de protéines, d’acide folique ainsi que du zinc, de l’iode et de la vitamine C.

Au cours du deuxième trimestre, la masse du cerveau augmente, le système respiratoire se développe et le squelette ainsi que le système osseux se mettent en place. C’est la période au cours de laquelle la femme enceinte doit apporter à son organisme beaucoup plus de calories avec une alimentation riche en fer et en vitamines D et E.

Le dernier trimestre est le trimestre de la diversité alimentaire. Il faudra rechercher l’équilibre entre protéines et lipides. Il en est de même pour les minéraux tels que le calcium, le fer, le phosphore, le magnésium, le potassium. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur le site et l’application Alimentation Grossesse.

Pourquoi la femme enceinte doit faire attention à ce qu’elle mange ?

Le fœtus qui évolue dans le sein de sa mère ne se nourrit que de ce que cette dernière consomme. Il est donc important, pour un meilleur développement du fœtus, que la maman mange en quantité raisonnable, mais également en qualité. Le nouveau régime alimentaire de la future maman doit faire partir des plus sains et des plus naturels qu’elle n’ait consommés. C’est important d’en être consciente et c’est ce qui va amener la future maman à veiller davantage à ce qu’elle mange.

Il faut surtout éviter de s’infliger des souffrances liées à une mauvaise digestion. En termes clairs, la femme en état de grossesse ne doit pas se gaver de poissons/viandes ou autres aliments industriels remplis de colorant, d’exhausteurs de goût et aussi d’additifs. Au contraire, elle doit manger naturel, dans une ambiance de joie et de bonheur en mâchant correctement les aliments. Le bébé pourrait alors ressentir cette joie intense et mieux se porter au sein de sa maman. C’est une grande responsabilité, surtout sur les frêles épaules des nouvelles mamans.

Y a-t-il des aliments à éviter ?

À cette question, la réponse est « Oui ». Il y a bel et bien des aliments que la femme enceinte doit éviter de consommer durant la période de grossesse. Parmi ces aliments, il y a le café ou le thé noir, les barres de chocolat. Ce sont des excitants qui nuisent au bon développement du système nerveux du fœtus.

Il en est de même pour la consommation de l’alcool, de cidre, de vin ou de bière.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici