Les intérêts et les dangers du youpala !

0
317

On pense souvent que le youpala favorise le développement psychomoteur du bébé. Cependant, la plupart des psychomotriciennes ne partagent pas cette idée. Les trotteurs sont-ils dangereux pour les enfants ?

L’acquisition de la marche chez l’enfant

D’un point de vue général, chaque enfant suit son propre rythme en ce qui concerne l’apprentissage de la marche. Certains bébés font ainsi leur premier pas à partir de 7 mois, et d’autres bambins se déplacent à quatre pattes à l’âge de 18 mois. Selon les psychomotriciennes, tout ce qui importe c’est la succession des étapes d’apprentissage. Le nourrisson commence à se tenir debout seul, puis il cherche des appuis (chaises, canapé, pieds de table) pour avancer. Il arrive que le chérubin rampe sur le sol pour avancer vers un objet, sa maman ou son papa, car son équilibre n’est pas encore parfait.

Contrairement à ce que pensent certains parents, les bébés apprennent à marcher seuls ! Le mieux que l’on puisse faire, c’est de l’accompagner tout au long de son apprentissage. Bien sûr, il faut laisser le nourrisson expérimenter ses limites et découvrir son environnement. Lui tenir la main ne fera donc que ralentir le processus…

D’après les avis des psychomoteurs, l’acquisition de la marche dépend énormément du développement neurologique, musculaire et psychologique de l’enfant. Par conséquent, il faut s’armer de patience et éviter de bousculer la prunelle de ses yeux lors de ses déplacements au sol.

Apprendre la marche à son enfant avec un youpala, une bonne idée ?

Un bébé âgé de plus de 12 mois qui ne marche pas, c’est un peu inquiétant pour les parents impatients de voir leur progéniture se balader dans chaque pièce de la maison ! Après avoir regardé une annonce sur les trotteurs, les parents décident souvent d’en acheter pour leur bambin. Beaucoup de personnes sont en effet convaincues que les youpalas favorisent l’apprentissage de la marche chez les enfants. Toutefois, les psychomotriciennes critiquent l’utilisation de cet équipement en soulignant que l’usage du youpala peut court-circuiter le processus d’apprentissage chez le petit.

Le youpala peut ralentir l’apprentissage de la marche

En effet, il ne permet pas de stimuler les muscles des membres, des genoux, des chevilles et du bassin de l’enfant. Ce dernier est suspendu dans cet accessoire à roulettes et se déplace avec l’impulsion de ses orteils. Lorsqu’il est coincé dans son trotteur, il ne pourra donc jamais perfectionner son équilibre.

Certes, il peut se déplacer à toute vitesse avec la pointe de ses pieds, mais il ne pourra pas faire ses premiers pas avec cet équipement. Selon les professionnels de la Petite Enfance, les talons de l’enfant doivent toucher le sol tout en s’appuyant sur ses jambes pour pouvoir avancer vers

l’avant. Autrement dit, le bambin ne pourra ni marcher ni se tenir debout en utilisant un youpala à la maison.

Les trotteurs youpala présentent-ils des risques pour les enfants ?

Depuis le 7 avril 2004, la vente des youpalas est interdite au Canada. En France, les accidents liés à l’utilisation des trotteurs se multiplient. Il faut dire que les enfants qui utilisent un youpala au quotidien risquent d’être victimes d’une chute dans l’escalier, affirment les professionnels de la Petite Enfance. Bien que les parents pensent que cet équipement permet d’accélérer l’apprentissage de la marche chez l’enfant, l’usage de cet accessoire peut s’avérer dangereux pour les nourrissons qui ne savent pas marcher ou qui risquent de souffrir d’un traumatisme crânien.

L’utilisation de cet équipement peut en effet décourager le nourrisson à mettre un pied devant l’autre et avancer. Il ne pourra plus progresser dans son apprentissage. Il voudra rester dans son youpala toute la journée. Peut-être que les parents trouvent cela plus rassurant de voir leurs enfants jouer avec cet équipement, mais un manque de vigilance peut être fatal pour le nourrisson surtout s’il essaie de descendre l’escalier dans son trotteur.

C’est pourquoi il faut bannir l’utilisation de cet accessoire dans une maison. Il serait plus sage d’acheter un chariot à pousser ou à tirer permettant au tout-petit d’apprendre à marcher sans l’intervention de ses parents. Il pourra de cette façon s’amuser tout en perfectionnant son équilibre dans chaque coin de la maison.

Si vraiment vous souhaitez que votre enfant utilise cet appareil, alors faites bien attention de choisir un youpala sécurisé et solide pour éviter tout risque inutile.

Comment aider son enfant à apprendre à marcher seul ?

Étant donné que les youpalas présentent des risques pour un enfant dans une maison, il semble préférable de trouver d’autres solutions pour l’aider dans son apprentissage. L’idéal serait de laisser le tout-petit explorer son environnement en le laissant par exemple s’agripper à un fauteuil pour se redresser.

Il ne faut pas non plus le relever à chaque fois qu’il tombe. Au contraire, il faut l’encourager à se surpasser. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de sécuriser l’habitation avant de jouer avec le nourrisson qui essaie de marcher seul. À noter qu’il pourra marcher plus vite avec des chaussures souples et légères ! Il pourra ainsi découvrir de nouvelles sensations lorsqu’il se déplacera à quatre pattes ou avec ses deux pieds. Cela lui permettra également de perfectionner son équilibre à fur et à mesure qu’il avancera avec ses jambes.

Une fois que l’enfant n’a plus peur d’avancer, il convient de lâcher ses mains de temps en temps. Pour l’aider à développer sa confiance en soi, on peut aménager les meubles

de manière à ce qu’il puisse avancer en s’appuyant dessus. Il faut quoi qu’il en soit jouer avec le nourrisson pour l’encourager à progresser dans son apprentissage, de façon à rendre la démarche amusante.

Afin d’éviter les glissades et les blessures, il serait plus approprié de mettre des chaussettes antidérapantes sur ses pieds. Pour protéger le tout-petit en cas de chute, il est aussi conseillé de trouver un casque antichoc pour bébé. Il pourra ainsi ramper ou marcher dans chaque pièce de la maison sans avoir peur de se cogner la tête contre un objet dur.

Un rendez-vous ponctuel chez un pédiatre ou un médecin généraliste est également à préconiser afin d’éviter le retard de l’acquisition de la marche chez l’enfant. Il conseillera ensuite aux parents de consulter un Médecin spécialiste de Médecine physique et de Réadaptation ou psychomotricien en cas d’anomalie.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici