Trois choses à savoir sur les femmes entrepreneures 

0
510

L’entrepreneuriat n’a jamais été une chose facile. Quand vous choisissez cette voie, vous devez probablement essuyer des échecs et braver plusieurs obstacles, surtout lorsque vous êtes une femme. Découvrez dans les lignes à suivre l’essentiel à retenir sur l’entrepreneuriat au féminin.

Quelles difficultés pour une femme entrepreneure ?


Le chemin de l’entrepreneuriat demeure parsemé d’embuches, qui plus est lorsqu’il s’agit des femmes. Les partenaires n’arrivent pas aisément à se fier aux dirigeantes. Malheureusement, cela ne semble pas le seul obstacle.

Les convictions traditionnelles

La perception traditionnelle impacte négativement les femmes dans la société. Une étude de l’OCDE réalisée en 2000 atteste que les entrepreneures font face à de nombreuses barrières culturelles. A priori, les femmes sont destinées pour les travaux ménagers. Ainsi, elles sont exclues de l’entreprise. Du moins, ce fut la logique des décennies passées. Jusqu’à un moment très récent, on identifie le rôle de la femme à celle de l’épouse et de la mère. Cela constitue un réel frein pour elle quand elle désire voler de ses propres ailes dans le monde professionnel.

La conciliation entre le travail et la famille

Sans équivoque, l’occupation parentale et les attentes familiales représentent des facteurs qui impactent l’entrepreneuriat. Les dirigeantes peinent souvent à concilier travail et famille. Cela peut se comprendre aisément, car cela ne semble pas banal d’être Maman et entrepreneuse. Des études ont révélé que les paramètres les plus importants qui suscitent du stress dans la vie de ces femmes restent les attentes excessives des membres de leur famille et la fatigue physique. De plus, beaucoup estiment que l’entrepreneuriat a une incidence sur leur rôle dans le foyer. Par contre, cela affecte positivement leur vie sociale, économique et individuelle. Le problème ne se pose seulement plus lorsque la femme parvient à gérer le conflit qui naît.

Les conditions de prêts

Les conditions de prêts semblent plus favorables aux hommes qu’aux femmes. Le côté pécuniaire de la création d’entreprises et la gestion demeurent certainement les plus grands obstacles. Il paraît très dur aux femmes d’obtenir du financement de démarrage et de crédit.

De plus, il est démontré que les femmes ont une certaine difficulté de pénétration dans les réseaux. Alors, l’une des contraintes auxquelles font face les femmes se révèle la discrimination sur le plan financier, car le secteur bancaire reste très méfiant et peu convaincu par la réussite et la crédibilité de ces dernières.

Quelles sont les qualités d’une entrepreneure ?


Le statut d’entrepreneur requiert assurément des compétences basiques, que vous soyez un homme ou une femme. Avant tout, notez que la décision d’entreprendre une activité part généralement d’une volonté : celle de s’affranchir de certaines difficultés salariales. Elle peut également être la résultante d’une passion et d’un défi.

Être pragmatique

Pour réussir, vous devez vous en donner les moyens : cela va de soi. Pour devenir dirigeante d’entreprise, une femme doit développer une capacité d’analyse et de compréhension. En effet, la patronne doit pouvoir se mettre à la place de ses subalternes afin de mieux cerner leur réalité et doper leur moral éventuellement. De plus, elle doit pouvoir affecter les tâches de manière équitable entre ses collaborateurs. Son mode de travail doit paraître transparent et fluide.

Être charismatique

Sans l’ombre d’un doute, la dirigeante d’entreprise doit mettre en relief son charisme. En effet, son statut pourrait lui être hostile. Alors, elle procèdera à une observation qui lui permettra d’absorber la culture de la société. Afin d’avoir de l’influence sur ses collaborateurs, elle doit paraître rassurante et se doter des qualités d’un bon manageur. Outre cela, elle doit être à même d’inciter ses employés à du volontarisme. Tous les atouts valent la peine en matière d’entreprise. Le charisme n’est pas que masculin !

Rechercher la performance et bien organiser ses journées


A priori, une entrepreneure possède plus de défi à relever. Pour se hisser au haut niveau, elle devra se surpasser. Pour cela, elle devra cultiver son sens de la rigueur, du courage et de la détermination. Les sondages révèlent qu’une femme doit consentir plus d’efforts pour paraître fiable aux yeux des autres. Les erreurs ne seront donc pas tolérées. Le degré de performance visé restera considérable.

Par ailleurs, une femme doit généralement cumuler plusieurs rôles à la fois : mère, travailleuse, etc. Ainsi, il devient difficile de se consacrer pleinement à ces divers aspects de la vie et de trouver le juste équilibre afin de s’épanouir. Pour réussir, il faudra alors :

  • Peaufiner un plan.
  • Être discipliné ;
  • Se surpasser ;
  • Etc.

Avoir une remarquable personnalité basée sur l’humour

Cela va de soi : une dirigeante d’entreprise doit avoir le sens du leadership. Elle doit être en mesure de bien gérer ses ressources humaines. Pour cela, l’humour se révèle parfois nécessaire. Un air trop sérieux ne favorise pas toujours la bonne ambiance de travail. Ainsi, elle doit savoir approcher ses subalternes. En effet, l’entrepreneur, pour pouvoir se faire accepter par l’équipe et gagner leur considération, doit mettre en avant ses désirs sans paraître une donneuse d’ordre. Grâce à l’humour, elle devient ouverte et accessible à tous ses collaborateurs.

Quels sont les avantages d’une femme entrepreneure ?


Une femme entrepreneure ne rencontre pas que des difficultés. Multitâche et polyvalente, elle dégage également des bienfaits de sa fonction. Le plein investissement possède bien des atouts.

Concilier vie personnelle et responsabilités professionnelles.

Quand une femme opère le choix de se lancer dans l’entrepreneuriat, elle gagne automatiquement en flexibilité. Puisque nous vivons dans une société où la charge familiale reste encore assez orientée vers les femmes, associer vie privée et vie professionnelle ne se révèle pas aisé. Ainsi, le modèle entrepreneurial offre une souplesse à la femme.

Améliorer sa situation financière et gagner en confiance en soi

En fonction du modèle économique choisi, la femme entrepreneure pourra toucher un revenu ou un complément qui améliorera ses conditions financières. D’une part, elle pourra mieux s’acquitter des responsabilités et d’autre part, la rémunération que procure une activité professionnelle demeure importante dans la construction de l’estime de soi. Elle contribue également à l’émancipation et cela reste valable aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Par ailleurs, les compétences et les savoirs acquis au cours d’une aventure entrepreneuriale demeurent riches. Cela peut donner naissance à un fort sentiment de fierté et une motivation à aller plus loin.

Avoir plus de liberté

Résultat de recherche d'images pour La liberté reste l’un des grands avantages dont bénéficie une entrepreneure malgré le plafond de verre. Une femme dirigeante pourra choisir ses horaires de travail et gérer son portefeuille client à sa convenance. Grâce à ses valeurs, elle pourra tendre vers des objectifs ambitieux. En créant sa propre structure, elle parvient à mieux accéder aux responsabilités qui lui sont destinées. En effet, la liberté paraît l’attrait premier d’un entrepreneur. Toutefois, cette liberté reste relative, car il y a toujours des contraintes à braver. En gros, être une entrepreneure revêt beaucoup d’avantages. Voici pêle-mêle d’autres :

  • Avoir une indépendance ;
  • Mener une vie différente et plus passionnante ;
  • Partir à l’aventure;
  • vivre une expérience excitante avec de nombreuses zones d’ombres ;
  • Etc.

Somme toute, il ne semble pas facile de créer son entreprise quand on est une femme. Vous devez faire face à plusieurs obstacles spécifiques et vous essuierez certainement des échecs au début. Cependant, vous devez pouvoir prendre le dessus et dépasser tout cela. Dans tous les cas, le jeu vaut la chandelle.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici